Premier achat immobilier : 24 questions à se poser avant d’acheter

Premier achat immobilier : 24 questions à se poser avant d’acheter

GROUPIMMO vous livre une checklist de 24 questions à se poser pour bien préparer son achat et sa collaboration avec l’une des agences de GROUPIMMO Alsace.

Pas d’inquiétude non plus si vous ne vous êtes pas posé toutes ses questions.

Les 60 collaborateurs de GROUPIMMO sauront vous accompagner en toute sécurité et sérénité dans votre projet. Quelles sont les questions à se poser pour réussir son premier achat d’appartement ou de maison ? Pas facile de s’y retrouver quand on est primo-accédant (personne qui réalise son premier achat immobilier). Voici un guide du premier achat de logement basé sur 24 questions à se poser avant d’acheter son premier appartement ou sa première maison.

 

Premier achat immobilier : quand ?

1 : Un achat est-il plus intéressant financièrement qu’une location ?

Louer n’est pas toujours « jeter de l’argent par les fenêtres », la première chose à faire avant de réaliser son premier achat immobilier est de comparer l’achat et la location. Vous pouvez pour cela utiliser ce comparateur achat / location. Il faut conserver suffisamment longtemps son logement pour que l’achat soit plus rentable que la location.

2 : Ma situation géographique est-elle stable ?

L’acquisition d’un logement n’est financièrement intéressant par rapport à une location que si on y reste suffisamment d’années (la moyenne est proche de sept ans actuellement). Or le monde du travail demande de plus en plus de mobilité géographique. Êtes-vous sûr de rester plus de six ans dans l’appartement ou la maison que vous voulez acheter ?

3 : Combien d’années je compte garder le logement acheté ?

Si vous avez un risque de quitter ce logement après quelques années, vous sera-t-il possible de le louer facilement et de transformer ainsi votre achat en investissement locatif ? Pourrez-vous le revendre facilement à un prix proche de votre prix d’achat ? Sachez qu’en règle générale, il ne faut jamais acheter pour moins de 6 ans. Cette durée peut passer à 8 ou 10 ans en période de baisse des prix. Dans certaines villes où les prix sont beaucoup plus élevés que les loyers, cette limite peut dépasser les 20 ans (c’est le cas à Paris actuellement).

4 : Les prix des logements sont-ils accessibles ?

S’il est quasiment impossible de prévoir le point bas des prix de l’immobilier, il est en revanche assez aisé de savoir si les prix sont sur évalués ou sous-évalués au moment où vous voulez acheter. Par exemple en comparant le niveau actuel des prix des logements par rapport à leurs données historiques. Plus vous achetez à une période où l’immobilier est cher et plus vous devrez conserver longtemps ce bien pour réaliser une bonne opération par rapport à une location ou simplement pour revendre sans trop de perte une fois tous les frais déduits.

5 : Mon budget est-il suffisant pour acheter le type de bien dont j’ai besoin ?

Définir ses besoins à court et moyen terme et le budget que l’on peut consacrer à son premier achat de maison ou d’appartement est une étape importante. On pourra utiliser par exemple, cette simulation de capacité d’emprunt. Pour savoir comment acheter un appartement à Paris ou ailleurs, avoir un peu d’apport personnel grâce à son épargne est très utile et cela permet de payer sa résidence principale avec un moins gros crédit immobilier. Nous allons détailler cela avec les différentes questions suivantes.

6 : Quel est mon besoin de surface de logement à moyen et long terme ?

Lorsqu’on acquière un logement c’est pour plusieurs années, il est donc primordial de bien définir ses besoins en termes de surface. Prévoyez-vous d’avoir des enfants dans les années qui viennent ? Vos enfants vont-ils bientôt quitter le foyer ?

7 : Où acheter mon premier logement ?

L’emplacement est le critère numéro un pour définir un bon achat immobilier. Vous devez donc être très exigeant sur la situation géographique de votre bien (proche de votre travail, proximité des commerces et des transports en commun, etc.).

8 : Appartement ou maison ?

En fonction du lieu et de votre budget, vous pouvez avoir le choix entre un appartement et une maison. Si en France, la maison individuelle est le logement préféré, il y a des avantages et des inconvénients aux deux types de logement. Préférez-vous vivre dans un grand appartement récent ou dans une petite maison ancienne ?

9 : Achat dans l’immobilier neuf ou dans l’ancien ?

Là encore, le budget influence fortement le choix. Si l’immobilier neuf propose des logements sans travaux, prêt à être habités, il faut aussi pouvoir supporter les inconvénients d’un achat en VEFA. Un achat dans l’ancien peut lui demander quelques travaux d’entretien, mais c’est généralement dans l’ancien que les maisons ont le plus de cachet.

10 : Êtes-vous prêt à faire des travaux dans votre nouveau logement ?

Tout le monde n’est pas bricoleur mais un logement qui a besoin de travaux s’achètera moins cher qu’un logement neuf ou déjà retapé. Si vous connaissez de bons artisans ou que vous êtes suffisamment bricoleur, il peut être financièrement plus intéressant d’acheter un appartement ou une maison à rénover.

11 : Avec balcon, terrasse, jardin, parking, garage, ascenseur ?

Quels sont les éléments autres que l’emplacement, la superficie et la qualité du logement qui sont pour vous essentiels ? Ceux qui sont pour vous un plus ou sans intérêt ? Plus vous aurez préparé votre recherche et bien défini votre cible et moins vous perdrez de temps en recherches et visites inutiles.

12 : Comment est l’offre actuelle sur ce type de bien dans ce secteur ?

Une fois votre type de bien déterminé, il vous faudra étudier ce que propose votre marché immobilier local. Y a-t-il beaucoup de biens de ce type à vendre ? Se vendent-ils rapidement ? Sont-ils dans votre budget ?

13 : Quel est le prix moyen du m² pour ce type d’appartement ou de maison ?

Votre première étude du marché local pour ce type de bien vous permettra d’avoir une première idée du prix demandé. Si vous réussissez à obtenir le prix de vente réel d’un bien similaire, cela constituerait un vrai plus. En effet, les prix réels des transactions sont souvent bien différents des prix de présentation affichés dans les annonces. Pour se faire une meilleure idée des prix dans votre secteur, vous pouvez utiliser ces 7 sites sur les prix de l’immobilier. Recherche et négociation d’une maison ou d’un appartement.

14 : Dois-je passer par une agence immobilière ?

Le recours à une agence immobilière n’est pas obligatoire mais peut s’avérer utile, surtout pour un premier achat immobilier, à condition de bien choisir son agence immobilière. Si vous passez par l’intermédiaire d’un professionnel, vous devrez payer des frais d’agence immobilière. Si la transaction a lieu entre particuliers, c’est le notaire qui officialisera l’acte d’achat. Pour un achat sans professionnel, consultez nos conseils pour bien acheter de particulier à particulier. Vous avez également la possibilité de vous faire aider par un chasseur immobilier. Il s’agit de professionnels de l’immobilier qui font le travail de recherche et de sélection à votre place en fonction de vos critères.

15 : Combien de temps prend l’achat d’un appartement ou d’une maison ?

L’acquisition d’un logement ne doit jamais se faire dans la précipitation. Prenez le temps de bien étudier votre projet, de bien choisir votre appartement ou votre maison et de monter un bon dossier de financement. Comptez plusieurs semaines ou mois avant de signer un compromis de vente et encore quelques mois avant d’habiter ce logement.

16 : Quelle est votre marge de négociation ?

Lorsque vous repérez un bien qui correspond à votre recherche, en comparant avec ce qui se fait sur le marché, vous pouvez essayer de déterminer la marge de négociation sur votre achat immobilier. Il est courant aujourd’hui d’obtenir 10 % de rabais voire beaucoup plus sur des biens encore largement sur évalués.

17 : Quels sont les points sur lesquels négocier une remise sur le prix ?

En pointant les défauts de l’appartement ou de la maison, comme par exemple le montant des travaux nécessaires, vous aurez des arguments supplémentaires pour faire diminuer le prix de vente demandé par le vendeur. Mise à jour : actuellement, il y a de plus en plus de secteurs où l’offre est supérieure à la demande. Les acheteurs ont repris la main. N’hésitez donc pas à faire des propositions plus basses et cela sans même vous justifier. À vous de déterminer à partir de quel prix vous êtes d’accord pour acheter ce logement.

18 : Quel est le montant de mon apport personnel ?

Les banques prêtent de moins en moins sans un apport personnel minimum. La première étape du plan de financement de votre achat immobilier est la détermination de l’apport que vous allez pouvoir fournir. Cela augmentera vos chances d’obtenir un prêt et surtout de trouver un bon taux d’intérêt.

19 : Combien puis-je raisonnablement emprunter ?

Vous ne devez pas dépasser 33% d’endettement par rapport à vos revenus, sauf si vous avez de gros revenus qui vous laissent un reste à vivre important. Faites le point sur vos crédits en cours et sur vos revenus et calculer le montant des mensualités que vous pourrez supporter. Attention à conserver un « reste pour vivre » suffisant ! Être propriétaire de son logement c’est bien mais il faut pouvoir continuer à vivre correctement avant tout. Faites le calcul de votre budget pour un achat immobilier.

20 : Quelles sont les aides financières auxquelles j’ai le droit ?

Il existe de nombreuses aides pour financer un premier achat immobilier. Renseignez-vous sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour financer plus facilement votre achat comme le prêt à taux zéro.

21 : Quelles sont les assurances obligatoires ?

L’assurance décès invalidité du prêt immobilier est obligatoire. Il vous faut également prendre une assurance habitation. En revanche, certaines assurances restent facultatives comme la garantie revente ou l’assurance-chômage. Il y a de nombreuses économies à faire en cherchant le meilleur taux pour votre assurance de prêt. En effet, vous n’êtes pas obligé de prendre celle proposée par la banque qui vous fait le crédit. Autant faire jouer la concurrence pour obtenir une meilleure assurance de prêt.

22 : Où trouver le meilleur crédit immobilier ?

De nombreuses banques et organismes peuvent vous proposer un crédit immobilier, les courtiers affirment vous trouver le meilleur taux du moment mais ce n’est pas toujours le cas… Faites une simulation de prêt immobilier pour obtenir des informations précises et personnalisées à votre situation.

23 : À combien s’élèvent les frais de notaire ?

Dans l’ancien les frais de notaire coûtent environ 7.5 % du prix d’achat. Pour un logement neuf ils sont beaucoup plus faibles. Comptez-plutôt de l’ordre de 2 à 3 % du prix d’achat. Il faudra donc prévoir ces frais supplémentaires dans votre budget.

Découvrez notre calculatrice des frais de notaire et regardez comment Frais de notaire : des astuces pour les réduire Les frais de notaire dans l’immobilier ancien coûtent environ 7.5% du prix d’achat de votre maison ou de votre appartement. Voici quelques conseils pour diminuer les frais de notaire et alléger le montant des honoraires, avec calcul des gains obtenus. Ne pas inclure les frais d’agence immobilière Si pour votre achat immobilier vous passez par les services d’une agence immobilière, il est possible de déduire les frais d’agence immobilière des frais de notaire. Sur le mandat de vente établi par l’agent immobilier, il est précisé si c’est l’acheteur ou le vendeur qui paye les frais d’agence. Il faut que ce soit l’acheteur qui paye les frais d’agence. Si c’est le vendeur qui paye ces frais, demandez à l’agent de faire un mandat de recherche pour l’acquéreur en stipulant que c’est l’acheteur qui réglera les frais de l’agence. Cela ne change strictement rien pour le vendeur, qui aura toujours le même prix net vendeur, ni pour l’agent, qui aura toujours la même commission. Ainsi, en ayant la commission de l’agence à votre charge, lors de l’établissement du compromis de vente chez le notaire, vous indiquerez bien que vous payiez le prix de la maison ou de l’appartement en net vendeur et que vous payiez les frais d’agence séparément. De cette manière vous ne payerez les frais de notaire que sur le prix net vendeur et non sur le prix du bien et des frais d’agence. Pour une maison au prix net vendeur de 200 000 € et avec des frais d’agence de 15 000 €, voici le calcul des frais de notaire (environ 7.5%) dans les deux cas :

– Frais de notaire sur le prix net vendeur et commission d’agence payés séparément par l’acheteur : 15 000 €.

– Frais de notaire sur le prix de vente frais d’agence inclus : 16 125 €. Vous réalisez ainsi une économie de plus de 1 100 € sur les frais de notaire de votre achat.

24 : Quels sont les frais supplémentaires à payer pour un propriétaire ?

L’accès à la propriété entraîne également des frais supplémentaires. On peut distinguer les frais initiaux à l’achat comme les frais de notaire, les frais d’agence, les frais de dossier et de garantie du crédit immobilier notamment. Ensuite, les principaux frais récurrents sont les taxes foncières, les travaux d’entretien de l’appartement ou de la maison, les intérêts du prêt, les assurances, etc.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute aide ou assistance.

 

GROUPIMMO TRUCHTERSHEIM, 11, Rue de Strasbourg  67370 Truchtersheim – 03 67 10 45 16 – truchtersheim@groupimmo.pro

  • GROUPIMMO OBERNAI, 26 rue général Baegert  67210 Obernai – 03 88 33 83 83 – obernai@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO BRUMATH, 13 rue du Général DUPORT  67170 Brumath – 03 90 29 77 10 – brumath@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO ILLKIRCH, 51, rue de l’Orme  67400 Illkirch Graffenstaden – 03 90 40 07 00 – illkirch@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO SCHILTIGHEIM, 30 Rue Principale 67300 Schiltigheim – 03 88 19 93 13 – schiltigheim@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO STRASBOURG OUEST, 88, Route des Romains 67200 Strasbourg –  03 88 105 100 – strasbourg-ouest@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO STRASBOURG, 2, rue Jules Rathgeber  67100 Strasbourg – 03 88 310 309 – strasbourg@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO GAMBSHEIM, 56, rue de la Haute Vienne  67760 Gambsheim – 03 88 68 01 13 – gambsheim@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO COLMAR, 78 grand rue 68000 Colmar – 03 89 24 68 68 colmar@groupimmo.pro
Nouveau projet immobilier = déménagement

Nouveau projet immobilier = déménagement

Qui dit projet immobilier dit aussi forcément déménagement à un moment

Dans ce domaine ça déménage !

Votre réseau d’agences immobilières Groupimmo, vous informe !

5 startups qui révolutionnent déjà le déménagement !

Un déménagement, surtout s’il est mal préparé, peut être une source importante de stress… Mais pas de panique ! Nous avons sélectionné pour vous 5 startups qui dépoussièrent le secteur du déménagement.

 

1. Papernest

Administrativement parlant, déménager n’est pas de tout repos ! Entre les abonnements qu’il faut résilier et les nouveaux contrats à souscrire, ce ne sont pas les démarches à effectuer qui manquent… Partant de ce constat, Philippe de la Chevasnerie et Benoît Fabre ont eu l’idée de monter la startup Papernest (ex-Souscritoo) qui s’occupe gratuitement de toutes vos démarches administratives (transferts d’assurance, d’électricité, de gaz, de téléphone, d’Internet…) lorsque vous déménagez.

 

2. Les Cartons

Créée en 2016 par deux Toulousaines, Les Cartons transpose avec succès le concept de «vide-dressing» aux appartements. Cette plateforme web communautaire met en relation ceux qui déménagent (et souhaitent se débarrasser rapidement de leurs meubles) avec ceux qui s’installent et (cherchent à se meubler à des prix intéressants).

3. Trouve Ton Transport

Et encore une startup qui fait bouger les lignes du secteur du déménagement ! Trouvetontransport.com permet à ses utilisateurs de déménager des objets lourds ou volumineux à moindre frais en profitant d’un transport partagé. En clair, greffer vos meubles à la cargaison d’un transporteur professionnel vous évitera de devoir payer le retour à vide d’un camion. Et pourra vous faire réaliser jusqu’à 50 % d’économies par rapport à une livraison traditionnelle.

 

4. My Déménageur

Rien de pire que de se faire poser un lapin par vos amis la veille, voire le jour, de votre déménagement. Pour éviter les mauvaises surprises, la plateforme collaborative MyDemenageur vous met en relation avec des «gros bras» près de chez vous. L’inscription en ligne et le dépôt de votre annonce sont gratuits. Quant aux «gros bras», vous pourrez convenir avec eux de les rémunérer en nature (en leur donnant l’un de vos meubles, par exemple), de les payer ou de leur rendre un service en retour.

5. Super Van

Vous craignez – à juste titre – que votre frigo ne rentre pas dans le coffre de votre Twingo ? No stress ! SuperVan vous permet, en quels clics, de louer un véhicule utilitaire (camion, camionnette…) avec chauffeur. Celui-ci se rendra à l’adresse que vous lui aurez indiquée avant de vous déposer (ainsi que tous vos meubles) à votre nouveau domicile.

 

Dans tous les cas n’hésitez pas à prendre contact avec votre agence Groupimmo la plus proche qui saura vous conseiller aussi dans cet aspect !

 

Tendance déco : Au printemps, on veut de la couleur !

Tendance déco : Au printemps, on veut de la couleur !

  

Avec l’arrivée des beaux jours, il n’est pas rare d’avoir envie de faire le plein de nouvelles idées, de nouveaux projets… Alors pourquoi ne pas donner un petit coup de frais à votre décoration intérieure ?

Groupimmo vous conseille !

N’hésitez pas à venir en discuter avec un conseiller dans l’une de nos agences ci-dessous !

 

Qui dit printemps dit grand nettoyage ! A cette période de l’année, le but ultime est de rendre son logement comme neuf ! Rangement, tri, nouveaux achats…, l’idée est d’aérer son intérieur pour se le réapproprier et se sentir parfaitement bien chez soi. Et rien n’est plus vivifiant que d’apporter un peu couleur dans son quotidien. Et oui, au printemps les jours s’allongent et le soleil commence à pointer le bout de son nez. Alors misez sur une déco qui sent bon le soleil. Pour donner un peu de peps, n’hésitez pas à ajouter des touches de couleurs vives dans votre intérieur pour apporter fraîcheur et gaieté.

 

 

 

 

 

 

 

  •  GROUPIMMO TRUCHTERSHEIM, 11, Rue de Strasbourg  67370 Truchtersheim – 03 67 10 45 16 – truchtersheim@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO OBERNAI, 26 rue général Baegert  67210 Obernai – 03 88 33 83 83 – obernai@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO BRUMATH, 13 rue du Général DUPORT  67170 Brumath – 03 90 29 77 10 – brumath@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO ILLKIRCH, 51, rue de l’Orme  67400 Illkirch Graffenstaden – 03 90 40 07 00 – illkirch@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO SCHILTIGHEIM, 30 Rue Principale 67300 Schiltigheim – 03 88 19 93 13 – schiltigheim@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO STRASBOURG OUEST, 88, Route des Romains 67200 Strasbourg – 03 88 105 100 – strasbourg-ouest@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO STRASBOURG, 2, rue Jules Rathgeber  67100 Strasbourg – 03 88 310 309 – strasbourg@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO GAMBSHEIM, 56, rue de la Haute Vienne  67760 Gambsheim – 03 88 68 01 13 – gambsheim@groupimmo.pro
  • GROUPIMMO COLMAR, 78 grand rue 68000 Colmar – 03 89 24 68 68 colmar@groupimmo.pro

 

 

Rénover un bien avant sa mise en vente ?

Rénover un bien avant sa mise en vente ?

Quelles options pour quel budget ? Groupimmo vous éclaire sur 4 pistes majeures.

Mais n’hésitez pas non plus à consulter un membre du réseau de Groupimmo Alsace dont les adresses figurent au bas de ce document et qui vous recevra pour vous aider à préparer au mieux votre future vente.

Dans les territoires où la concurrence est forte mais la demande rare, l’option travaux s’impose parfois pour trouver preneur sans subir une décote trop importante sur le prix.

En fonction de votre localisation en Alsace, les collaborateurs de Groupimmo qui connaissent parfaitement votre environnement vous apporteront un conseil avisé sur le marché de l’immobilier local.

De la vente en l’état à la rénovation lourde, zoom sur quatre alternatives pour valoriser votre bien immobilier et trouver acquéreur.

Le marché de l’immobilier a rarement été aussi dynamique qu’en ce premier semestre 2017 et c’est plutôt une bonne nouvelle si vous désirez vendre votre logement ! Mais ce contexte très favorable permet également aux acheteurs de devenir plus exigeants sur le bien qu’ils recherchent. Pour trouver acquéreur, la priorité est de définir le juste prix de votre logement.

Pour ce point nous vous rappelons que Groupimmo compte un nombre impressionnant d’experts agrées pour l’évaluation de votre bien.

Pour des habitations vieillissantes ou situées dans des zones géographiques où la concurrence est forte, la question d’engager des travaux de rénovation ou de décoration avant la mise en vente peut également se poser. Présentation de quatre options possibles, en fonction des caractéristiques du bien à céder et de votre budget.

Vendre en l’état : l’option la plus courante

Dans la plupart des cas, vous pouvez réussir à trouver acquéreur sans dépenser un euro dans des travaux. Mais cela ne signifie pas que votre bien se vendra tout seul. Il est impératif d’utiliser de l’huile de coude et d’entamer un grand nettoyage de printemps si vous souhaitez signer (plus) rapidement ou réduire au maximum la négociation. Pour les habitations avec jardin ou terrain, commencez par les extérieurs : pelouse tondue, parterres fleuris, terrasses nettoyées. Pour l’intérieur, faites preuve de soins, en particulier dans la cuisine et la salle de bains. Créez de l’espace et rendez la décoration la plus neutre possible dans vos pièces. (pas de peinture violette ou noire dans une pièce). Dans celles qui sont les plus chargées, réduisez le nombre d’éléments de mobilier.

Si votre logement est en très mauvais état, ne sautez pas l’étape nettoyage. En revanche, la réhabilitation n’est pas un passage obligé, surtout si votre bien a une valeur patrimoniale intrinsèque (Monuments historiques, notamment) ou s’il est situé dans une zone très tendue.

Il se vendra sans risque de dévalorisation et il est préférable de laisser l’acquéreur réaliser les travaux à son goût.

Vous pouvez vous tourner vers Groupimmo qui vous conseillera dans ces travaux menus de rénovation. Cela rassure les acquéreurs et vous permet de vendre à des niveaux de prix qui ne sont pas trop décotés par rapport aux standards du marché. »

Biens concernés : sans défaut majeur ou délabrés avec une importante valeur patrimoniale ou situés en zone tendue.

Budget : à partir de 20 euros le mètre carré

Opter pour le home staging : une technique de vente efficace dans certains cas de figure mais pas forcément la solution la plus simple et la plus rentable

Fidèle des émissions de Stéphane Plaza sur M6, vous connaissez le concept. Signifiant « la mise en scène de la maison », le home staging est une technique de vente d’origine américaine qui « n’est rien de plus, rien de moins que la valorisation des qualités d’un bien. « Contrairement à une idée répandue, cette prestation ne comprend pas de travaux. Elle consiste à remeubler un logement pour le rendre le plus attrayant possible en fonction d’un profil d’acheteurs potentiels défini préalablement. Le mobilier est prêté et installé par une société. Toujours proposé via une agence en mandat exclusif, le home staging nécessite une demi-journée de « diagnostic », puis de deux à quatre jours d’intervention, s’achevant par des photographies professionnelles.

Même s’il est parfois inclus dans les frais d’agence, le prix élevé du home staging explique sans doute que beaucoup de professionnels privilégient aujourd’hui son alternative virtuelle. Mais ses résultats sont excellents. Dans 90 % des cas, la transaction est réalisée dans les trois mois. C’est une technique qui permet aussi de signer au meilleur prix avec une faible marge de négociation

Biens concernés : en vente depuis plusieurs mois ; vides ; haut de gamme.

Budget : compter de 1 500 à 4 000 euros

Réaliser un rafraîchissement : des interventions mineures qui peuvent faire la différence

De l’avis des spécialistes immobiliers de Groupimmo, entreprendre une opération de rafraîchissement pour mieux vendre est rarement un bon calcul. « Ne cherchez pas à repeindre votre séjour en sélectionnant la dernière teinte à la mode, vous tomberez à coup sûr sur un acheteur qui aime les couleurs ringardes ». Quitte à investir dans un bien un peu suranné, l’acquéreur préférera toujours apporter sa touche personnelle. Et même si vous vendez un logement en excellent état, son premier réflexe est souvent de donner un coup de peinture pour s’approprier les lieux. Toutefois, le rafraîchissement est recommandé dans certains cas. Ainsi, dans les pièces très sombres, une couche de blanc apportera de la luminosité.

De façon générale, répertoriez tous les menus dysfonctionnements. De petites réparations ne doivent pas être négligées avant d’entamer les visites : plinthe cassée, carreau de terrasse brisé, grille d’évacuation des eaux usées bouchée, stores déchirés etc… Des détails que l’on ne remarque plus mais qui sont toujours repérés par les visiteurs,. Comme les intérieurs sales ou surchargés, ces défaillances mineures donnent une mauvaise première impression qui freine des acheteurs potentiels, craignant qu’il y ait un vice caché, et rallongent les délais de négociation avec des propositions de prix à la baisse.

Biens concernés : vieillissants ; situés dans un marché où la demande est faible ou moyenne

Budget : à partir de 40 euros le mètre carré

Se lancer dans une rénovation lourde : priorité à la réhabilitation technique

Dans les territoires où la concurrence est forte mais la demande, rare, l’option travaux s’impose parfois pour trouver preneur sans subir une décote trop importante sur le prix. Jusqu’à être indispensable si vous souhaitez vous séparer d’une maison individuelle située dans un lotissement où plusieurs biens du même acabit sont en vente (surface, architecture et plans identiques…). Attention, il est rare de récupérer le montant de son investissement sur la seule valorisation de la transaction. L’idée de la démarche est, avant tout, de déclencher l’acte d’achat !

Les travaux à privilégier sont ceux relatifs aux mises aux normes techniques (installations électriques, raccordement au gaz…) et ceux qui améliorent la performance énergétique. Dans ce dernier cas, donnez la priorité à la rénovation de l’isolation et ceux qui améliorent la performance énergétique. Dans ce dernier cas, donnez la priorité à la rénovation de l’isolation et au remplacement des fenêtres si l’environnement est bruyant. Les résultats seront visibles à travers l’étiquette énergétique du logement (qui évalue sa consommation par une note allant de A à G). Sa publicité est obligatoire pour toutes les annonces immobilières et les acheteurs sont de plus en plus sensibles à ce critère écologique. (Voir notre précédent article)

Autre cas de figure : « La rénovation d’une pièce peut s’envisager quand l’ensemble manque d’homogénéité. Si votre intérieur est très moderne mais que seule votre cuisine date des années 50, procédez à des travaux pour cette dernière. Côté budget, soyez raisonnable : repeignez les placards et les faïences plutôt que de les remplacer, et utilisez des matériaux peu onéreux. Mais optez pour des couleurs sobres et soignez les finitions.

Biens concernés : vieillissants ; très difficiles à vendre (atypiques, faible demande…).

Budget : à partir de 400 euros par mètre carré.

GROUPIMMO est votre interlocuteur idéal avant la vente de votre bien

Avec ses 10 agences régionales, GROUPIMMO possède la plus grande offre de biens disponibles sur le marché. Une offre de qualité, variée et pouvant répondre à tous les budgets. N’hésitez pas à nous contacter pour tous conseils ou projets d’achats ou de vente de biens.

 

GROUPIMMO TRUCHTERSHEIM, 11, Rue de Strasbourg  67370 Truchtersheim – 03 67 10 45 16 – truchtersheim@groupimmo.pro

GROUPIMMO OBERNAI, 26 rue général Baegert  67210 Obernai – 03 88 33 83 83 – obernai@groupimmo.pro

GROUPIMMO BRUMATH, 13 rue du Général DUPORT  67170 Brumath – 03 90 29 77 10 – brumath@groupimmo.pro

GROUPIMMO ILLKIRCH, 51, rue de l’Orme  67400 Illkirch Graffenstaden – 03 90 40 07 00 – illkirch@groupimmo.pro

GROUPIMMO SCHILTIGHEIM, 30 Rue Principale 67300 Schiltigheim – 03 88 19 93 13 – schiltigheim@groupimmo.pro

GROUPIMMO STRASBOURG OUEST, 88, Route des Romains 67200 Strasbourg – 03 88 105 100 – strasbourg-ouest@groupimmo.pro

GROUPIMMO STRASBOURG, 2, rue Jules Rathgeber  67100 Strasbourg – 03 88 310 309 – strasbourg@groupimmo.pro

GROUPIMMO GAMBSHEIM, 56, rue de la Haute Vienne  67760 Gambsheim – 03 88 68 01 13 – gambsheim@groupimmo.pro

GROUPIMMO COLMAR, 78 grand rue 68000 Colmar – 03 89 24 68 68 colmar@groupimmo.pro

 

Conseil Groupimmo : votre assurance habitation

Conseil Groupimmo : votre assurance habitation

Lorsque l’on parle de bien immobilier, il est bon de penser à le protéger le plus tôt possible et du mieux possible. Propriétaires et locataires ont des devoirs en la matière…Groupimmo vous rappelle quelques bons réflexes au sujet de l’assurance habitation. Mieux vaut prévenir et guérir !

L’assurance habitation est-elle obligatoire ?

Si vous êtes locataire : l’assurance habitation pour un locataire est obligatoire, sauf dans le cas d’une location meublée ou saisonnière et des logements de fonction.

Si vous êtes propriétaire : il y a deux cas de figure. En effet, c’est le type de propriété qui détermine si l’assurance habitation pour un propriétaire est obligatoire ou non.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi Alur en 2014, les propriétaires occupants ou non-occupants dont le logement se trouve dans une copropriété sont obligés d’assurer leur appartement au moins au titre de la responsabilité civile pour les dommages qu’ils pourraient causer à un voisin ou à l’immeuble.

En revanche, pour les propriétaires de maisons individuelles, l’assurance habitation n’est pas obligatoire mais est-ce bien raisonnable au vu de votre investissement ?

Quels sinistres sont pris en charge par l’assurance habitation ?

Pour rappel et en règle générale, l’assurance habitation vous protège contre :

  • Les incendies
  • Les dégâts des eaux
  • Les vols et les cambriolages
  • Les bris de glaces
  • Les dommages électriques
  • Les intempéries
  • Les catastrophes naturelles
  • Les catastrophes technologiques
  • Les attentats et actes terroristes

Mais Groupimmo vous conseille de vérifier si votre contrat comporte toutes ses clauses et leurs contenus.

Comment bien choisir son assurance habitation ?

Quelle est la meilleure assurance habitation ?

Selon Groupimmo, la meilleure assurance habitation, c’est celle qui vous protège et vous indemnise le mieux en fonction de votre profil et de vos besoins, au tarif le moins cher.

En effet, un propriétaire ne devra pas faire face aux mêmes risques qu’un locataire, lequel n’aura pas les mêmes besoins selon qu’il loue un appartement pour sa famille ou qu’il souhaite une assurance pour logement étudiant. Les propriétaires destinant leur bien à la location peuvent également souscrire une garantie loyer impayé pour plus de tranquillité.

De la même façon, vous n’aurez pas besoin des mêmes garanties selon que vous habitiez une maison avec jardin, piscine et barbecue à Truchtersheim ou un 3 pièce au 4e étage sans ascenseur à la Meinau à Strasbourg.

Quelle est l’assurance habitation la moins chère ?

L’enjeu n’est pas tant de trouver la cotisation annuelle la moins élevée à la souscription que de souscrire l’assurance habitation qui vous coûtera le moins cher tout au long de la vie de votre contrat.

Pour ce faire, Groupimmo vous conseille d’anticiper toutes les situations auxquelles vous pourriez être amené à faire face au quotidien.

Catastrophe naturelle, conflit de voisinage, dégât des eaux au sein de votre copropriété, vol de votre équipement de jardin, incendie…Autant de situations qui pourraient plomber votre budget si d’aventure vous ne teniez compte que du montant de la prime annuelle au moment de souscrire votre assurance habitation.

En cas de sinistre, une offre avec une cotisation peu chère peut en effet vous coûter beaucoup plus qu’une assurance au tarif plus élevé, mais plus complète.

Les éléments à prendre en compte avant de souscrire une assurance habitation

Lorsque vous comparez plusieurs devis d’assurance habitation, Groupimmo vous conseille de ne pas vous limiter à mettre les tarifs en concurrence. Pour trouver l’assurance habitation la plus adaptée à votre logement, faites le point sur vos besoins et attardez-vous sur :

  • Les conditions générales et particulières
  • La valeur de vos biens mobiliers
  • Les franchises
  • Les garanties incluses et non incluses
  • Les exclusions de garanties
  • Les plafonds d’indemnisation
  • Les délais de carence

Souscrivez une assurance habitation adaptée à votre profil

L’assurance habitation propriétaire occupant

Bien que l’assurance habitation ne soit obligatoire que si vous habitez une copropriété, si vous êtes propriétaire occupant, mieux vaut assurer votre logement pour être indemnisé en cas de préjudice ou de sinistre, sans quoi vous devrez mettre la main à la poche.

Outre la responsabilité civile, l’assurance habitation minimum, Groupimmo vous conseille de souscrire :

  • Une garantie des biens mobiliers ;
  • Une garantie des biens immobiliers ;
  • La protection juridique ;
  • Une garantie vol.

L’assurance habitation propriétaire non-occupant

L’assurance habitation propriétaire non-occupant est utile quelle que soit votre situation :

  • Si vous louez votre logement, elle prendra en charge tout sinistre dû à un défaut d’entretien, un vice de construction ou un trouble de jouissance aussi bien vis-à-vis de votre locataire que d’un tiers. Effectivement, même si votre locataire est obligé de souscrire une assurance à son nom, certains sinistres restent à votre charge.
  • Si votre logement est vide ou en cas de vacance locative, vous dormirez l’esprit tranquille en sachant que votre domicile sera bien protégé en cas de fuite, d’incendie ou d’effraction.

Dans tous les cas, l’assurance habitation propriétaire non-occupant vous couvrira en cas de litige avec votre locataire, un voisin ou un tiers, que votre logement soit occupé ou pas.

L’assurance habitation locataire

Lorsque vous louez un logement, vous devez fournir une attestation d’assurance habitation à la signature du bail. En effet, vous êtes légalement obligé de souscrire au moins une garantie responsabilité civile locative également appelée garantie risques locatifs. Ne pas le faire est un motif de résiliation du bail. La responsabilité civile locative prend en charge les dommages matériels que vous pourriez occasionner au logement que vous occupez mais elle ne couvre pas vos biens et n’assure pas non plus les dommages causés à un tiers.

Vous pouvez néanmoins personnaliser votre assurance habitation locataire afin qu’elle colle au plus près à vos besoins.

L’assurance habitation logement étudiant

Sur présentation d’une carte d’étudiant, la plupart des assureurs proposent des offres d’assurance habitation étudiants adaptées avec, par exemple, le remboursement à neuf de votre matériel informatique ou l’assurance voyage, le tout pour moins de 100 euros par an.

Pour répondre aux besoins de ces profils variés, il existe donc différentes formules d’assurance habitation.

Comment est calculée votre prime d’assurance habitation ?

Pour déterminer le montant de votre prime d’assurance habitation, ce sont les critères liés à votre logement qui sont les plus importants.

Parmi ces derniers, on trouve notamment:

  • La nature de votre logement : résidence principale ou une assurance pour une résidence secondaire ;
  • Le type d’habitation : appartement dans un vieil immeuble ou dans une résidence moderne, maison isolée, etc ;
  • Sa localisation : campagne ou ville, banlieue ou quartier cossu, zone avec un nombre important de cambriolages, etc ;
  • Les risques climatiques ;
  • La taille de votre logement : superficie et nombre de pièces ;
  • Son niveau de sécurité : rez-de-chaussée, porte blindée, système de vidéosurveillance ;
  • La valeur de vos biens meubles et immeubles déterminée en fonction de leur prix d’achat, de leur âge, de leur entretien, etc ;
  • La présence ou non de dépendances

 

Modifier votre contrat habitation ou changer d’assureur

Les conseils de Groupimmo

Il est indispensable de faire évoluer votre contrat d’assurance habitation en fonction de vos besoins et des changements qui peuvent arriver dans votre vie. À ce moment, vous avez le choix entre modifier votre contrat actuel ou le résilier et changer de compagnie d’assurances. Quelles sont les démarches à effectuer dans chaque cas ?

Faire modifier votre contrat d’assurance habitation

Naissance d’enfant, agrandissement de l’habitation ou valeur des biens mobiliers dépassant le plafond actuel sont quelques exemples de raisons qui doivent vous inciter à modifier votre contrat d’assurance habitation.

La démarche à suivre est la suivante :

  • Prévenez votre assureur. Il vous demandera de lui envoyer les justificatifs des changements ou se déplacera pour faire un constat. Il vous adressera ensuite un avenant au contrat d’assurance qui prendra en compte les nouveaux éléments et, généralement, vous indiquera le nouveau montant de la cotisation.
  • Si les nouvelles conditions de votre assureur vous conviennent, il vous suffit de signer l’avenant et de le renvoyer par courrier.
  • N’hésitez pas à comparer ce devis avec des offres concurrentes. Si vous trouvez les mêmes garanties pour moins cher ailleurs ou si la hausse de la prime vous paraît trop élevée, vous pouvez résilier le contrat.

Si l’augmentation des risques est une raison majeure de procéder à la réactualisation de son contrat d’assurance habitation, une baisse de ceux-ci est également l’occasion de revoir les garanties. La vente d’objets de valeur, par exemple, peuvent inciter à demander un abaissement du montant des garanties et donc de la prime d’assurance.

La procédure de modification de contrat d’assurance est identique dans tous les cas. Il suffit d’adresser un courrier à son assureur pour expliquer la raison de la demande.

Souscrire un contrat d’assurance habitation chez un nouvel assureur

Avec la loi Chatel, et plus récemment la loi Hamon, il est devenu très facile de changer de compagnie d’assurances pour son habitation. Comme dans d’autres domaines, faire jouer la concurrence permet de réaliser de belles économies sous réserve que les garanties souscrites couvrent l’ensemble de vos besoins.

La lecture attentive du devis et des clauses du nouveau contrat d’assurance habitation avant la signature définitive est essentielle. Afin d’éviter les déceptions en cas de sinistre, il est également important de donner le maximum de précisions sur les biens et les personnes à assurer.

Les conseils avisés de Groupimmo :

Minorer la valeur des biens peut certes faire économiser quelques dizaines d’euros sur le montant de la prime, mais risque de vous en faire perdre des centaines ou milliers en cas de sinistre.

Le respect des clauses du contrat d’assurance de la part de l’assuré est un critère important, tout comme l’installation d’un système d’alarme ou la pose de serrures offrant une sécurité optimale.

Respectez les délais de résiliation de votre contrat d’assurance habitation en veillant à ne pas vous retrouver sans couverture entre la fin de l’ancien contrat et la prise d’effet du second. Pour éviter ce risque, votre nouvel assureur peut prendre en charge l’ensemble de la procédure.

Pour en savoir plus n’hésitez pas d’appeler un agent Groupimmo au 03 90 29 77 10

Les nouveautés gouvernementales 2018 pour l’immobilier : Groupimmo vous informe

Les nouveautés gouvernementales 2018 pour l’immobilier : Groupimmo vous informe

Peut-être serez- vous concerné ?

Groupimmo a identifié 7 mesures, bonnes ou mauvaises pour vous selon votre situation. A vous de juger Ce début d’année est une opportunité de vous souhaiter une très belle année 2018 et de vous remercier pour votre fidélité. Nous espérons que les nouvelles ci-dessous vous seront agréables…

Nouveauté 1 :La taxe d’habitation est quasi supprimée

Avant de disparaître en 2020, la taxe d’habitation va être réduite de 30 % en 2018. Les foyers concernés doivent avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 27 000 € pour un célibataire et 43 000 € pour un couple.

Nouveauté 2  : Le Pinel est prolongé mais…

Ce dispositif qui permet de réduire ses impôts à condition de louer un logement acheté neuf est raboté. Seules les grandes agglomérations de plus de 250 000 habitants en zones A et B1 seront éligibles au Pinel, alors que dans les villes moyennes de 50 000 habitants, en zones B2 et C, en bénéficieront sous conditions.

Nouveauté 3  : L’assurance emprunteur peut être résiliée

Les emprunteurs pourront choisir leur assureur pour leur prêt immobilier. À partir de janvier 2018, il sera possible de renégocier, voire de résilier son assurance chaque année dans le cadre de la loi Sapin 2.

Nouveauté 4  : La location touristique est régulée

Paris vient d’obliger les propriétaires à déclarer leur location de meublé touristique. À compter du 1er février 2018, c’est la ville de Lyon qui va réguler ce type de location, qui ne devra pas excéder 120 jours par an. Bordeaux doit suivre en mars 2018.

Nouveauté 5 : Le PTZ est recentré

Le prêt à taux zéro qui permet de financer sa résidence principale se montre moins généreux en zone rurale. Maintenu jusqu’en 2019 seulement, il ne permet plus que de financer 20 % du coût du projet, alors que le taux reste à 40 % dans les grandes agglomérations en zone A et B1.

Nouveauté 6  : L’ISF est remplacé par l’IFI

L’ISF est supprimé, mais l’IFI apparaît pour taxer les biens immobiliers. Les détenteurs de biens immobiliers vont être imposés au titre de l’IFI, nouvel impôt sur la fortune immobilière, dès lors que leur patrimoine immobilier dépasse 1,3 million d’euros.

Nouveauté 7  : La vente de terrains est défiscalisée

Dans les zones tendues, les propriétaires sont incités à céder leur parcelle. Un abattement exceptionnel sur la plus-value immobilière sera appliqué :

  • de 100 % en vue de construire du logement social,
  • de 85 % pour du logement intermédiaire,
  • de 70 % pour du logement libre.